Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain. Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 8 mai 2021 à 18h50
1 minute
Aucun commentaire
Al-Qaïda appelle au meurtre de policiers français
 

Chaque jour, des policiers sont en danger permanent, souvent blessés et parfois tués lâchement par des voyous qui ont pris le pouvoir que ce soit dans les banlieues ou même dans les centres-villes. En clair, la police est abandonnée par le pouvoir en place alors qu’elle est toujours présente et prête à intervenir dans les situations les plus dramatiques. Il faut savoir que cette police tant décriée et si attaquée par des individus de mauvaise foi, est le rempart de notre sécurité au quotidien. Elle est le garant du respect des lois républicaines, et sans elle, que deviendraient les citoyens face aux « racailles » qui progressent dans l’espacer public ?

 

Aussi, devant la carence du président de la République, du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur et du ministre de la Justice, les voyous s'organisent de leur côté, alors que de leur côté, les terroristes s’installent avec plus de force et préparent désormais une grande offensive contre les policiers. C'est ce qu'expliquent les lignes qui suivent, selon les informations recueillies auprès des syndicats de police.

 
 

Sous le titre « la tête des policiers mise à prix », l’Union des officiers (UDO) de police Unsa informe ses adhérents que l’organisation terroriste incite les Jihadistes à tuer des policiers pour une somme de 60.000 €. Le même jour, des photos de policiers et de leurs familles étaient placardées dans les halls d’immeubles de trois communes du 93.

 

Les policiers français sont encore sous le choc des deux derniers meurtres de leurs collègues. Celui de Stéphanie Montfermé, 49 ans, égorgée vendredi dernier dans le sas de son commissariat de Rambouillet (78) par un individu abattu par la police. Et celui d’Eric Masson, 37 ans, abattu mercredi par un dealer en pleine rue à Avignon. Ils apprennent aujourd’hui que leur propre sécurité et celle de leur famille est désormais menacée par Al-Qaïda comme le révèle le journal de l’Union des Officiers (UDO) de l’Unsa Police. Lire l'article complet

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires
Sujets similaires
PERTE DES ACQUIS Si l'état veut réellement faire des économies, il doit suivre les préconisations suivantes: -Fusion des services de sécurité (Police et gendarmerie). Le coût de l'immobilier en gendarmerie est exorbitant. Sachant qu'environ 30 % des logements ne sont... Création d’une police militaire et renforcement des forces de l’ordre la France compte 150 000 policiers, 100 000 gendarmes et quelques 17 000 douaniers. D’année en année il manque de plus en plus de force de l’ordre malgré cela. Pour réaffecter des hommes, une solution simple existe.... L'ordre, le mensonge et l'Etat Je ne reviendrai pas sur les actions des casseurs et autres manifestants violents ou radicalisés que je condamne totalement, qui ne servent qu'à alimenter un peu plus la machine répressive et ôter tout crédit aux GJ du mois de novembre.Le gouvernement... Acte 8 à Paris - Violences - Message au Gouvernement  Nous avons tous vu les violences sur ces Gendarmes frappés notamment ce Gendarme frappé au sol à coups de pieds et un autre Gendarme semble t’il assez jeune frappé par un boxeur sans Gilet Jaune. Manifestement le pauvre homme était plus en défense... La majorité silencieuse a parlé. Un extrait du message de Renaud Muselier. "Madame, Monsieur, Chers contributeurs,Vous avez été plus de 50 000 à répondre à l’initiative citoyenne que j’ai lancée mardi dernier pour soutenir nos policiers, gendarmes et pompiers faisant de cette cagnotte un véritable succès.Ainsi, vous avez adressé...