Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain. Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 3 novembre 2020 à 19h21
1 minute
Aucun commentaire
Après le massacre de Vienne, l'insécurité de l'Europe se confirme.
 

A peine le président français Emmanuel Macron a-t-il reçu les condoléances et le soutien des Emirats arabes unis face au silence des intellectuels et aux accusations de dirigeants musulmans comme le Turc Erdogan, qu'un nouveau massacre terroriste vient enfoncer le clou dans le cercueil de la même certitude : le djihadisme, interprétation radicale, absolument intolérante et criminelle de l'Islam, ne tolère pas les valeurs de l'Europe et de sa civilisation.

 

Cette fois, c'est à Vienne, l'une des capitales les plus pacifiques et les plus sûres jusqu'à présent, que le dernier attentat terroriste, contre la synagogue centrale du Stadttempel, a eu lieu en 1981. La capitale autrichienne rejoint ainsi la longue liste des villes qui ont été victimes de la haine : Madrid, Londres, Paris, Bruxelles, Barcelone, Manchester, Berlin, Nice, Lyon... L'une après l'autre, elles sont devenues le théâtre d'attentats utilisant des méthodes variées, allant des bombes artisanales à l'impitoyable égorgement de personnes identifiées ou trouvées au hasard, en passant par l'écrasement aveugle de piétons.  Lire l'article complet 

 

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires