Jacques SIORAT
Ex-Fonctionnaire au CG64 (informaticien) ; Ex-conducteur routier international en matières dangereuses. Ayant des idées sur tout, mais surtout des idées ! (dixit notre bon Coluche !) Pour info : je suis responsable de ce que je dis ou écris, et non de ce que vous comprenez !  — Le Fossat (Ariège)
Sujet publié le 23 avril 2022 à 08h27
BLANC et / ou NUL ?
 

Je viens d'apprendre à la faveur d'un reportage sur France2, que les bulletins de vote nuls donc non comptabilisés sont conservés à Toulouse depuis des décennies. Depuis notre bon Général !
Quand on parle de nullité d'un bulletin de vote, c'est une rature ou un double bulletin de vote (même si le nom du bulletin est le même sur les deux bulletins !) . Il y en a qui on remplacé le nom de Macron par celui de notre cosmonaute Thomas PESQUET ! (est-ce que le ou la future président(e) devra regarder la France de haut et même de très haut ? c'est déjà ce qu'ils ont tous fait il me semble !)
Un bulletin de vote doit être unique et non raturé  dans l'enveloppe ! c'est la loi !
Mais rien n’empêche de ne pas en mettre un dans l'enveloppe, ce qui amène ce vote à être BLANC ! mais le vote (l'acte de vote) a été exprimé et comptabilisé mais non retenu.
Alors, pourquoi les différents gouvernements qui ont gérés la France
ont-ils si peur des votes blancs à tel point qu'ils refusent tous d'en tenir compte et de le comptabiliser comme un vote officiel et exprimé ?
Demain, j'irai voter, et je voterai BLANC, c'est à dire pas de bulletin dans l'enveloppe. Ainsi, j'aurai exprimé que je ne suis nullement d'accord avec les deux politiciens  proposés et leurs propositions de survie de 30 millions de français qui sont nulles de chez NUL !
Seconde raison, mon vote est paraphé, signé donc exprimé ! mon devoir de citoyen est rempli ! Alors, je veux qu'il en soit tenu compte dans les résultas officiels !

Ne manquer aucune publication de Jacques SIORAT en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires