Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
Villes et Territoires de demain
Menu
Innopolis Expo Villes et Territoires de demain Vos propositions Commencer par mettre en place la démocratie.
Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr et ailleurs, si on sensibilisait pour définir et mettre en oeuvre ce monde meilleur tous ensemble ? Et à nouveau, le débat cessa faute de débatteurs  — Cahors (Lot)
Sujet publié le 23 août 2021 à 07h06
3 minutes
Aucun commentaire
Commencer par mettre en place la démocratie.
 

Pour être dans le sujet, prenons l'exemple au niveau ville et village, mais la proposition pourrait s'appliquer aussi aux niveaux départemental, régional, national, européen (et sans doute mondial dans quelques années).

 

Certains répondent que la démocratie est déjà en place.

 

Mais c'est quoi la démocratie ? Ma définition est la suivante : un système qui permet la plus grande liberté individuelle, mais dans une organisation avec des règles équitables définies par la majorité des citoyens.

 

N'est ce pas déjà le cas ? A mon avis, non car

 

* pour certaines décisions, nous avons un système d'élus pour plusieurs années. Elus sur des programmes assez généraux, et très souvent l'électeur trouve des points positifs mais aussi négatifs chez TOUS les candidats. C'est donc un représentant partiel (quel qu'il soit). C'est aussi un chèque en blanc pour les nouveaux sujets (aucun élu n'a bien sûr précisé dans son programme sa position sur covid !)

 

* pour d'autres décisions, les décideurs ne sont pas élus bien que leurs choix impactent directement la vie des citoyens (choix des sociétés sur arrêt de fabrication de semiconducteur en Europe, sur délocalisations, sur changement de la formule du Levothyrox, etc.). Pas évident que tous ces choix d'organisation soient ceux de la majorité, donc nous ne vivons pas en démocratie.

 

* enfin quelques exemples ou les décideurs ne suivent pas la décision de la majorité (exemples classiques du traité européen ou de la peine de mort)

 

ALORS QUE FAIRE ?

 

commençons à l'échelle village/ville (puis généralisation ... mondiale)

 

tous les citoyens inscrits sur les listes électorales ont un accès sécurisé sur un site informatique, largement connu, permettant d'exprimer leurs opinions

 

il ne s'agit pas de remplacer les élus/decideurs/gestionnaires et de faire prendre toutes les décisions du quotidien par ce système : ingérable et trop sensible aux mouvements humeur/émotions (=danger)

 

mais ce système a 2 fonctions

 

1) vis à vis des décideurs/gestionnaires des choses collectives au quotidien (qui devraient tous être élus pour être révocables), système permanent de drapeau vert/rouge. Chaque citoyen positionne vert/rouge pour chaque gestionnaire, avec la possibilité de changer d'avis à tout moment. L'évolution locale vert/rouge est bien sur publique en continu, et si le rouge reste majoritaire un temps suffisant (plusieurs mois pour éviter le danger humeur/émotion), pas d'élection mais remplacement par le candidat ayant le plus de vert. Fini les insupportables campagnes et élections, remplacement des cycles par une démocratie permanente. S'exprime qui veut, quand il veut, c'est la liberté/responsabilité individuelle.

 

2) vis à vis de nos choix de société (qu'il s'agisse de choisir, selon le niveau local,départemental,...,  la couleur du mur de l'école, ou de la peine de mort)

 

a) par une mécanique un peu longue pour être expliquée ici, chaque citoyen peut proposer des décisions

 

b) chaque citoyen peut donner son avis (et en changer à  tout moment) sur un choix proposé

 

Sur chaque sujet, l'évolution des réponses est publique et facilement consultable. Cela permet de connaitre, sur la durée, les choix et orientations souhaités par "le peuple"

 

Chaque décideur doit prendre en compte ces  orientations, ou expliquer pourquoi il ne suit pas la majorité. Et si ces arguments ne sont pas convaincants sur la durée, drapeau rouge et changement quelques mois plus tard. C'est la démocratie.

 

Ce système démocratique étant en place, c'est la base pour ensuite décider

 

* s'il faut des radars ou des ralentisseurs

 

* 2 voie autos ou une seule plus piste cyclable

 

* la frequence des transports en commun

 

* etc.

 

Avec un préliminaire : pour chaque niveau local ... mondial, bien définir le domaine de responsabilité (quel niveau gère ...) sans aucun doublon de responsabilité (le dossier de la réfection du rond point est soit local, département, ... mais pas question que 4 niveaux étudient le dossier =quelle perte d'énergie ! quel gâchis des forces collectives que nous finançons)

 

Ainsi, sur tous les sujets, et à propos de tous les gestionnaires au quotidien, s'exprime qui veut, quand il veut, c'est la liberté/responsabilité individuelle.

 

Aucune obligation de participer, juste le choix entre

 

"arrêter de râler en permanence si vous déléguez les choix aux autres, vous n'êtes plus crédible"

 

ou "participer et donner votre avis sur un sujet ou un gestionnaire"

 

Et si les décisions, les élus ne sont choisis que par 15% des citoyens, que les 85% se taisent ou s'expriment via le système (pas de manif ni excès des droits de grève, de retrait, etc.. Nous pouvons tous agir en permanence et changer d'avis à volonté. Seule les orientations globales majoritaires sur la durée ont un intérêt.

Ne manquer aucune publication de Baudouin Jayles en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires