Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain. Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 11 octobre 2020 à 18h39
Covid-19 : L'appel des 250
 

La deuxième vague n’est pas virale mais économique et sociale

 

Depuis plusieurs semaines et précisément depuis la fin du déconfinement du mois de mai dernier, nombreux sont les observateurs, scientifiques, professionnels, économiques, journalistes, juristes qui craignent un chaos dont l'origine serait liée essentiellement au Covid-19. Cette débâcle s'apparenterait à une deuxième vague pas du tout connexe au coronavirus comme on pourrait le croire au premier abord, mais attachée au profond délabrement de la situation économique de la France. En effet, chaque jour, des entreprises, artisanats, commerces et autres indépendants ferment à la suite de la crise de l'économie qui sévit de plus en plus dans les villes et les campagnes. D'où un chômage croissant que les pouvoirs publics ont déjà annoncé et qui serait de l'ordre de 9,7 % environ à la fin de l'année, si l'on en croit les projections administratives. Sachant que ce chiffre risque d'être plus élevé selon certains économiques qui prévoient un chômage dépassant largement les 10 % d'ici le mois de janvier 2021.

 

La catastrophe serait donc au bout du chemin et tous les signaux d'alerte sont aujourd'hui au rouge.Inutile donc de préciser que la situation est très grave et dans ced contexte, nombreux sont ceux qui s'en préoccupent. Aussi, une tribune de personnalités de tous bords vient d'être publiée et vous trouverez ci-dessous le très intéressant article de Bernard Dugué, écrivain-chercheur, diplômé de l'ENS des Mines de Saint-Etienne, docteur en pharmacologie et docteur en philosophie.  Lire l'article complet

 

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires