Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain. Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 12 août 2020 à 16h43
1 minute
Aucun commentaire
Le hastag « #SupprimeLePère » et les propositions contenues dans le projet de loi bioéthique
 

Jusqu'où ira la folie des hommes ?

 

Depuis les premières civilisations, depuis que l'être humain s'est doté d'une réflexion et du désir de créer une société stable et égalitaire, jamais on avait atteint un tel niveau d'absurdité et de déraison. Dans toutes les époques passées, la famille a joué un rôle majeur dans la vie de chaque individu, et cette famille a toujours été composée d'un père et d'une mère à la tête d'un foyer comprenant un ou plusieurs enfants. Le père considéré longtemps comme le chef de famille, est la cheville même d'un système qui a traversé les siècles, sans qu'un seul État, sans qu'un seul gouvernement vienne détruire ou déstabiliser ce cercle très intime dénommé "famille", véritable institution juridique groupant des personnes unies par les liens du mariage, par les liens du sang, éventuellement en vertu d'un pacte, par des liens d'adoption.

 

La famille, c'est la vie même de toute société. Sans la famille, il n'existe plus rien, et les humains reviennent alors au stade primaire des animaux sauvages où disparaissent les principaux repères d'une vraie civilisation. La famille, c'est tout d'abord, un père et une mère. Si l'on supprime l'un des deux, la vie n'a plus aucun sens et nous serons même bien en dessous du simple animal qui lui au moins, reconnaît ses géniteurs et ne les renie pas.

 

Aussi, le Le hashtag « #SupprimeLePère » est-il une folie humaine ? Très certainement. Mais le pire de tout est que ce délire est cautionné par un président et une gouvernement à la dérive dont les seules actions se résument à détruire totalement la société et donc la famille, le père, la mère et l'identification familiale. Lire l'article complet

 

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires