Pierre Reynaud
Ancien chef d'entreprise dans le secteur juridique. Aujourd'hui, éditeur, journaliste et historien. Créateur du Mouvement Réveil Républicain. Fondateur du site La France Libérée (journal à vocation citoyenne)  — Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Sujet publié le 12 septembre 2020 à 14h24
1 minute
Aucun commentaire
Le soutien-gorge pourrait-il disparaître ? Le confinement a changé certaines habitudes.
 

Lors du confinement, beaucoup de femmes ont abandonné le soutien-gorge et certaines ne sont pas pressées de l’agrafer à nouveau.

 

Plus qu’un choix de confort, tomber le soutif est une revendication féministe, explique le site russe Gazeta.ru.

 

En trois mois de confinement, beaucoup de gens ont pris l’habitude de se passer de sous-vêtements ; en effet, nul besoin d’en porter pour traîner en pyjama à la maison.

 

Avec le déconfinement, il n’est pas évident de changer à nouveau ses habitudes vestimentaires, surtout pour remettre un soutien-gorge étroit et contraignant, une véritable torture par temps chaud.

 

Cet accessoire de lingerie pourrait faire partie des victimes de la pandémie, car les femmes ne sont pas prêtes à se saucissonner dans un étroit soutien-gorge après avoir goûté à la liberté. C’est en tout cas perceptible dans les discussions et les publications sur les réseaux sociaux, par exemple lorsque en mai la journaliste de Buzzfeed Tomi Obaro a tweeté “Je n’imagine pas vraiment le soutien-gorge faire son retour après ça.” Lire l'article complet 

 

Ne manquer aucune publication de Pierre Reynaud en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires