Didier Haddad
Spécialiste de la démocratie participative.  — Toulouse (Haute-Garonne)
Sujet publié le 15 août 2020 à 10h13
1 minute
Aucun commentaire
LE SYSTÈME DÉMOCRATIQUE DOIT DEVENIR HYBRIDE
 

Devant un avenir incertain, la notion de planification et de plan revient sur le devant de la scène.

 

En effet, gouverner c’est prévoir et anticiper.

 

Tout peut se planifier surtout dans l’incertitude.

 

Les grands joueurs d’échec, quand ils déplacent un pion, ont déjà prévu les 30 prochains coups, selon la réaction de leur adversaire.

 

Il existe actuellement une nécessité de gouverner avec 2 moteurs complémentaires.

 

1/Une puissance publique forte, qui doit impulser les grands caps, avec une stratégie peut être plus déconcentrée sur les territoires, mais avec une grande ligne nationale.

 

2/ D'autre part, la décentralisation permet d’encourager les initiatives locales, et de répondre aux besoins spécifiques de chaque canton.

 

Le rôle de l’implication citoyenne et de la démocratie participative, a surement plus d’utilité sur le plan local et sur le court terme. Les élus savent qu’ils ne peuvent plus composer sans prendre en compte l’intelligence collective locale.

 

La réponse aux grands défis sanitaires, sociétaux, et de la relance économique, peut venir d’une puissance publique protectrice descendante d’une part, et d’une dynamique ascendante qui vient des territoires, des élus locaux, et des initiatives citoyennes, d’autre part.

Ne manquer aucune publication de Didier Haddad en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires