Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
Villes et Territoires de demain
Menu
Marie-Cécile RIVIERE
Profil certifié
Etre élue c'est tendre la main à cette autre partie de moi-même qui peut contribuer à construire un monde meilleur.  — Serres-sur-Arget (Ariège)
Sujet publié le 23 mai 2021 à 19h28
Pour une politique vivante
 

La vie, c'est ici et maintenant. Ce que nous sommes, dans nos vies, dans nos actes, dans nos relations.

 

Qu'y a-t-il de plus immédiat que la vie locale ? Quel autre terreau de croissance que celui-ci ? Peut-on vraiment déraciner sa pensée et réfléchir devant une télévision à ce que l'on nous raconte, à ce qui vient "d'en haut" ?

 

Acteurs politiques, nous le sommes tous, alors mettons-nous en lien, au plus proche de nos vies.

 

Avant d'être élue (commune de 750 habitants), je ne pensais pas être actrice politique. J'étais assez passive face à la vie locale. Il y avait "eux" et "nous". Et je ne me sentais pas la légitimité de changer les choses. Alors je me suis présentée à des élections municipales. Et aujourd'hui que je suis élue, je me rends compte à quel point les élus ont besoin des citoyens pour "faire société". Ils ont surtout besoin que ces derniers s'expriment. Or (et je le conçois parfaitement l'ayant moi-même vécu), les citoyens pour certains n'en voient pas l'intérêt, pour d'autres ne se sentent pas utiles ou légitimes, quand d'autres encore ne savent pas comment faire.

 

Alors à nous, élu.e.s d'ouvrir la porte et d'aller les chercher. S'il faut "tout un village pour élever un enfant" comme le dit le proverbe, il faut toute une commune pour façonner une politique locale qui soit ancrée au plus proche de ses valeurs et de ses besoins.

 

Pour cela, pas d'autres choix que d'associer les citoyens aux décisions municipales. Contributions, concertations, groupes de travail, communication... C'est un énorme travail de co-construstion.

 

Reste la difficulté pour les élus ruraux des petites communes (disposant de peu de moyens) de faire vivre cette démocratie locale. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quand le tissu local foisonne de tout plein de belles initiatives, on se sent le courage de voir plus loin, ensemble, ce que demain sera.

 

Et cela confère une certaine confiance en l'avenir, ce qui est déjà un merveilleux médicament.

Ne manquer aucune publication de Marie-Cécile RIVIERE en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires
Sujets similaires
Automobiliste contre cycliste? Bonjour,Je suis fatigué de lire des propos opposant cycliste et automobiliste, grand classique des esprits étriqués. Il faut pouvoir mieux rouler en ville, et tout le monde doit faire un effort. On peut laisser la place aux automobiles si les gens qui... Vitesse excessive en ville et agglomération Systématiser et uniformiser la multiplication de contrôles de vitesse par radars fixe dans les petites villes et villages, plutôt que dans les campagnes, permettant de supprimer les excès de bossages non normalisés, anachroniques, devenant dangereux parfois... Déplacements de moins de 5 km villes et inter-villes Favoriser les déplacements courts en ville et entre villes proches en bicyclettes, trotinette cycles electriques ou tout autre moyen non poluant , en favorisant le développement des couloirs, et pistes de circulation cyclables totalement indépendantes... Quelle démocratie locale ? PRÉALABLESachant que le néolibéralisme traverse toutes les dimensions de notre existence (politique, économique, sociale, personnelle, affective, etc.), faisant de la concurrence, de la performance, du rendement une norme universelle nous enjoignant... Commencer par mettre en place la démocratie. Pour être dans le sujet, prenons l'exemple au niveau ville et village, mais la proposition pourrait s'appliquer aussi aux niveaux départemental, régional, national, européen (et sans doute mondial dans quelques années).Certains répondent que la démocratie...