Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr et ailleurs, si on sensibilisait pour définir et mettre en oeuvre ce monde meilleur tous ensemble ? Et à nouveau, le débat cessa faute de débatteurs  — Cahors (Lot)
Sujet publié le 2 septembre 2021 à 10h21
2 minutes
Aucun commentaire
Réponse a Jean-René Friotiste sur son intéressant débat "Laicité et capitalisme"
 

Réponse a Jean-René Friotiste sur son intéressant débat "Laicité et capitalisme"

 

Quelques remarques au fil du texte initial.

 

OK sur

 

« La laïcité, c’est l’affirmation de la souveraineté du peuple contre le pouvoir qui empêche la liberté, l’égalité, la fraternité. »

 

« L’effondrement de la vie politique a pour origine le fait qu’elle soit impuissante face au pouvoir économique. »

 

« Conquérir la souveraineté populaire passe par la souveraineté sur l’économie. »

 

« Seul le travail vivant génère de la valeur. »

 

« nous n’avons pas besoin de préteur pour financer l’investissement. »

 

« Investir, c’est attribuer une partie de ce que nous produisons à l’entretien (+la création) de l’outil de travail. »

 

« Démonstration:Nous produisons 2000 milliards dont:… »

 

« La monnaie n’est pas une réserve de valeur »

 

« Pour que le salaire ne soit pas mesuré comme prix de la force de travail sur un marché (le temps nécessaire à la construction des biens), mais la qualification du producteur », disons contrepartie du « service rendu »

 

« La bataille laïque suppose de séparer l’état de l’église capitaliste. »

 

TOUTEFOIS des réponses/désaccords sur

 

«  Lorsque, propriétaire d’un appartement, nous le louons à autrui, nous ponctionnons la valeur créée par le travail d’autrui. »

 

L’appartement est un outil, acquis via une partie de sa rémunération (investissement au détriment de sa consommation)

 

Comparons votre propriétaire loueur d’appartement et un maçon équipé d’une truelle. Les 2 vous proposent et facturent un service : location ou construction appartement.

 

La différence réside dans la proportion du prix de l’outil dans le service.

 

Le propriétaire a beaucoup travaillé pour acheter l’outil et se fatigue maintenant beaucoup moins pour proposer le service.

 

Le maçon a peu travaillé pour acheter l’outil et travaille maintenant beaucoup plus pour proposer le service

 

Mais globalement, dans les 2 cas, le service est issu du travail de celui qui le propose. NE CRIEZ PAS AU SCANDALE.

 

« L’alternative au chômage est le salaire à vie, il faut le généraliser à toute la population. »

 

Compte tenu de la valeur travail que nous partageons, un salaire (et plus globalement un revenu) ne peut qu’être qu’une contrepartie d’un travail, d’une production.

 

Si l’on prend une durée d’un an, l’ensemble de la population partage a peu près la production de l’année.

 

C’est donc que les producteurs de l’année partagent leur production avec les non producteurs, disons les jeunes (car on ne va pas demander à un bébé de produire son biberon) et les seniors (pour ne pas obliger a produire jusqu’à sa mort).

 

En pratique, ce partage devrait se faire par prélévement sur les rémunérations (contrepartie du travail, de la production) pour donner un pouvoir d’achat aux jeunes et seniors.

 

La part de chaque jeune étant la même pour tous (indépendant de son environnement) afin de respecter l’équité et l’égalité des chances.

 

La part de chaque senior étant liée au montant de ses cotisations (un euro cotisé = mêmes droits pour tous) et de son espérance de vie à l’age qu’il choisit librement pour débuter sa retraite.

 

Le salaire a vie, ou salaire universel, est donc une fausse bonne idée, inéquitable, injuste. Sauf a dire qu'avec ma proposition, un travailleur/producteur de biens et services, financent à peu près, via les prélèvement sur son salaire, ce qu'il a reçu dans sa jeunesse et ce qu'il recevra théoriquement dans sa phase senior. Ainsi son travail lui permet effectivement un salaire à vie.

Ne manquer aucune publication de Baudouin Jayles en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires