Félix BOUTET
Retraité. Habitant en région Havraise  — Octeville-sur-Mer (Seine-Maritime)
Sujet publié le 17 août 2016 à 09h38
Retour sur un référendum d’initiative locale

Octeville sur mer

Retour sur un référendum d’initiative locale
 

Le dimanche 26 juin, les habitants d’Octeville-sur-mer étaient appelés aux urnes par la municipalité pour un référendum portant sur le devenir d’un stade situé en centre-ville. Ce référendum faisait partie du programme du maire lors de son élection. (Une remarque en passant : ce type de démarche devrait se généraliser car on peut être globalement d’accord avec un candidat, sans pour autant approuver la totalité de ses propositions).

 

Le vote était précédé d’une réunion publique le 22 juin au cours de laquelle M. le maire a rappelé les principales lignes directrices du développement urbanistique du bourg : suite à la loi littoral il s’agit de densifier le centre bourg pour ne pas empiéter sur les zones rurales, il faut augmenter le nombre de logements sociaux actuellement de 10% (insuffisant eu égard aux 20% exigés par la loi). Les objectifs du projet ont donc été exposés :

 

- Créer une résidence services intergénérationnelle mélangeant des personnes âgées et de jeunes couples suite à une forte demande de personnes voulant revenir habiter sur le centre-bourg. (Pour mémoire le bourg est passé de 2000 habitants en 70 à plus de 6000 aujourd’hui)

 

- Construire un nouveau stade aux normes à la périphérie du bourg.

 

Cette présentation a été suivi par un ensemble de questions de l’opposition concernant les coûts de l’opération, la préservation des espaces verts, le risque de ruissellement des eaux de pluie... L’ensemble des questions a donné lieu à des réponses précises de la part de M. le maire.

 

Le résultat du vote a été très clair : 70,19 % des habitants se sont prononcés contre la construction de logements sur le stade, mais la participation ait été très faible (20,25 % des inscrits se sont en effet déplacés pour voter). Le maire, Jean-Louis ROUSSELIN a proposé au conseil municipal du 27 juin d’abandonner le projet de construction de logements sur le stade bien qu’il aurait pu passer outre dans la mesure où le quota de 50% de participation n’a pas été atteint. Ce bel espace de centre-ville conservera par conséquent sa vocation d’espace sportif.

 

Quelles conclusions tirer de ce référendum ?

1

Ce type de referendum désormais prévu par la loi, permet d’approfondir la démocratie de proximité le dans les communes de plus de trois mille cinq cents habitants. La véritable question qui se pose est celle de la diffusion de l’information et des débats associés qui ne sont peut-être pas à la hauteur de l’évolution de la révolution numérique en cours. Sans dénigrer le rôle d’un débat public qui permet une relation directe entre le maire et ses élus, la participation très faible au scrutin ainsi qu’à la réunion publique devrait nous interroger. L’ouverture d’un débat limité à la commune sur des réseaux tels que Politizr, devrait permettre au plus grand nombre qui n’ont pas toujours le temps de se déplacer après leur journée de travail d’enrichir le débat et surtout de conserver une trace écrite de l'ensemble des débats. Evidemment si un jour on pouvait passer au vote électronique ce serait encore mieux.

Ne manquer aucune publication de Félix BOUTET en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires