Didier Haddad
Spécialiste de la démocratie participative.  — Toulouse (Haute-Garonne)
Sujet publié le 11 juillet 2020 à 19h59
1 minute
Aucun commentaire
UNE JEUNESSE QUI VA CHOISIR L'AUTODÉTERMINATION
 

Devant une crise qui s’annonce sans précédent, la jeunesse a surement pris le pari de compter que sur ses propres atouts et ressources.

 

Sachant que l’ascenseur social est en panne pour un moment, beaucoup ont déjà pris des escaliers et des chemins de traverse, pour se démarquer.

 

Alors que les problèmes économiques, sont factuels, la jeunesse est suffisamment intelligente pour ne pas rentrer dans la diversion, de faux débats stériles qui animent actuellement l’actualité.

 

La jeunesse est tourné vers l’avenir, et ne s’intéresse pas à réécrire l’histoire.

 

Elle ne veut pas choisir également entre une réussite personnelle, et une démarche sociale et responsable, qui ne pas sont incompatibles.

 

Elle sait faire le distinguo entre la nécessité d’une société plus inclusive, et le danger d’une fragilisation des institutions.

 

Elle perçoit la différence entre l’économie verte sincère, innovante et créatrice d’emplois, et le greenwhashing que certains utilisent comme du papier peint vert, en guise de cache misère.

 

La jeunesse a l’énergie suffisante, pour prendre son destin en main, et connait trop bien les grosses ficelles, pour ne pas tomber dans ses pièges, et n’écoutera que le pragmatisme économique, non dogmatique.

Ne manquer aucune publication de Didier Haddad en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires