p g
p g
 — Lille (Nord)
Sujet publié le 8 septembre 2020 à 22h28
1 minute
Aucun commentaire
Vers un choc de simplification numérique et administrative ?
 

Bonjour,

 

Un sujet dont on parle assez peu. L'administration française et son mille feuilles administratif avec le système "numérique pour gérer ses démarches en temps qu'administré ".

 

J'ai tout condensé dans ce PDF qui fait 20 pages : https://sendeyo.com/show/663e975b17 .

 

Le bilan est effarant . On s'aperçoit d'un côté que le nombre d'applications non abouties, inutiles, lourdes à maintenir, non opérationnelles (stop covid, l'ants, louvoi , la gestion des fiches de paie, les sites de la sécu en doublon , les cartes vitales fantômes ...) est énorme ... Derrière il y a des couts de gestions fixes (infra virtuel, organisation à maintenir, infra physique a entretenir, stockage de l'information ...) . En somme un chaine de traitement ou il y des dépenses de dingues qui demandent à être rationalisé et très opaques ... Les chiffres sont assez rares et il y a comme une "omerta" voir une "honte" à communiquer dessus.

 

Pour donner un ordre d'idée, sur les quelques 60 000 guichets de services publiques en France (collectivité locale, ville, région, état, entreprise publique comme Pôle Emploi ou les CPAM et MSA ...) près de 60% des sites web appartiennent aux communes !!! C'est monstrueux ...

 

Je vous laisse imaginer la galère des personnes peut enclin avec l'outil numérique ... Il y a un manque cruel de "guichet unique", par thème au niveau national, pour gagner en lisibilité et efficacité.

 

On par ici de :

 

> plusieurs milliers de sites internet

 

> plusieurs millions d'administrés et utilisateurs

 

> plusieurs milliards de documents archivés et stockés

 

Bien évidement ce capharnaüm, profite aux GAFAM qui en profitent pour piquer des marchés aux entreprises françaises (La Poste, OVH, Mailo, Cozy Cloud ...) .

 

Ce sujet ouvre la voie à de nombreuses questions : mercantilisation de la vie administrative des français auprès de puissances étrangères (Chine, USA ...) , une forme de "prise d'otage" de l'administration française par des puissances étrangères , une perte de souveraineté comme le simple fait de pouvoir jouir de son identité numérique sans dépendre d'un pays étranger , une forme de "passivité" de la France en terme de décision internationale ou celle ci perd son "mot à dire" en terme d'organisation

Ne manquer aucune publication de p g en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires