Baudouin Jayles
Un projet global pour un monde meilleur http://lecoindubonsens.free.fr/ ou http://lecoindubonsens.unblog.fr/ Sur ce site politizr et ailleurs, si on sensibilisait pour définir et mettre en oeuvre ce monde meilleur tous ensemble ? Et à nouveau, le débat cessa faute de débatteurs  — Cahors (Lot)
Sujet publié le 26 novembre 2021 à 08h49
7 minutes
Aucun commentaire
VIOL : l’émission « Envoyé spécial » est le meilleur avocat de Nicolas HULOT.
 

VIOL : l’émission « Envoyé spécial » est le meilleur avocat de Nicolas HULOT.

 

Rappelons le contexte. L’émission « Envoyé spécial » du 25 novembre 2021 sur FR2 est largement annoncée avec des messages « N Hulot accusé de viols, 4 à 5 femmes témoignent »

 

N. Hulot lui-même renforce la pub pour l’émission en faisant une déclaration télévisée dès le 23 sur BFM TV « je n’ai jamais séduit par la contrainte, et nie tout acte de viol »

 

Donc c’est clair, tout le monde s’attend à des révélations fracassantes qui vont prouver les viols de N. Hulot.

 

Et je n’hésite pas à titrer que cette émission est le meilleur avocat de N. Hulot, celui qui prouve qu’il n’a effectivement commis aucun viol justifiant une action judiciaire, qu’il s’agit simplement d’un lynchage médiatique.

 

Impression confirmée ce matin en écoutant RTL, qui diffuse des extraits des témoignages : par exemple l’extrait partiel du témoignage de Silvia qui, présenté seul, hors du contexte, change le sens du témoignage. C’est clairement de la sélection d’info à charge pour faire le buzz.

 

Bien que « non fan » de NH, qui m’agace en en faisant « trop » sur « le sauvetage de la planète »

 

je ne peux donc que vous inviter à regarder cette émission en replay (mais en totalité, pas seulement les morceaux choisis à charge) pour vous faire votre opinion.

 

Vous devriez conclure que le véritable scandale, c’est cet acharnement médiatique contre NH.

 

Entrons dans les détails des témoignages.

 

Certes N Hulot n’est pas un enfant de cœur. L’emission laisse l’impression d’un coureur de jupons, dragueur, parfois un peu lourd, usant sans doute largement de son image et de sa notoriété pour tenter de séduire, d’un homme des aventures d’un soir, collectionnant les femmes.

 

Cette image peut ne pas plaire, notamment aux femmes, même si aujourd’hui certaines femmes (les mêmes ?) séduisent pour un soir et collectionnent les hommes de manière similaire.

 

Mais clairement dans ces pratiques, rien de répréhensible pouvant conduire devant un juge. Ecoutons les témoignages des femmes citées.

 

1) Sylvia

 

Ce qu’on lit dans la presse ce matin

 

« Sylvia dit avoir été agressée sexuellement en 1989 à l’âge de 16 ans par Nicolas Hulot. Elle raconte avoir été invitée à assister à une émission qu’il animait alors à Paris. Il aurait ensuite proposé de la raccompagner en voiture à une station de métro mais la conduit finalement dans un parking à ciel ouvert. « Et là il sort son sexe (…), il a pris ma main, il m’a demandé si je l’avais déjà fait avec des garçons », raconte-t-elle. « Il me force à lui faire une fellation que je ne fais pas réellement parce que je crois que je suis tétanisée ».

 

Ce que j’ai retenu de l’émission

 

Passionnée par les actions de NH, Sylvia raconte avoir écrit un courrier « comme une groupie vers un chanteur » (on imagine le contenu). Invitée à assister à une émission qu'il animait alors à Paris. Tout se passe normalement et NH l’invite a la fin a prendre un café au bistrot d’en face. Allant dans la même direction, il aurait ensuite proposé de la raccompagner en voiture à la station de métro Trocadéro (au cœur de Paris). Bises de départ et Sylvia va sortir. NH demande si Sylvia veut l’embrasser dans le cou. Sylvia déclare qu’elle accepte et le fait (rien ne l’obligeait à cela puisqu’elle s’apprètait a sortir de la voiture). Alors NH, sans doute logiquement encouragé par ce geste, redémarre et conduit finalement pas très loin vers un parking à ciel ouvert. Et le « dragueur lourd » tente sa chance …" Il tire la main de Sylvia vers son sexe. Puis il sort son sexe, il m'a demandé si je l'avais déjà fait avec des garçons", raconte-t-elle. "Il me demande de lui faire une fellation que je ne fais pas". Elle déclare avoir seulement embrassé le ventre. Bref NH comprend qu’il y a malentendu. Malgré l’embrassade volontaire du cou, Sylvia ne veut pas. Il la raccompagne à nouveau au métro Trocadéro, ils se quittent sans rien de plus.

 

N'est ce pas une version très differente ? regardez l’émission et vous verrez que la 2ème version est la bonne selon « envoyé spécial »

 

NH certes dragueur lourd et trop rapide, mais l’on peut comprendre que le baiser dans le cou l’ait encouragé à tenter sa chance. Et en définitive, apparemment ni pénétration, ni fellation, ni même un simple baiser sur la bouche.

 

S’il y a viol dans ce cas, attention messieurs, il va y avoir beaucoup de monde sur le banc des accusés.

 

2) Cécile

 

Ce qu’on lit dans la presse ce matin

 

« Cécile était contractuelle en septembre 1998 à l'ambassade de France à Moscou, dit-elle. Alors âgée de 23 ans, elle est sollicitée pour aider l'équipe d'Ushuaïa et son animateur vedette à débloquer du matériel de tournage coincé en douane. Pour la remercier, Nicolas Hulot l'invite à dîner avec l'équipe. Cécile revient en détail sur cette soirée, dans Envoyé Spécial. Elle est dans un taxi avec Nicolas Hulot. "Il se jette sur moi, il essaye de m'embrasser" et lui touche les seins et l'entrejambe, dit-elle. "J'ai frappé comme j'ai pu, (...) je crois que le +non+ était très clair".

 

Ce que j’ai retenu de l’émission.

 

Après son intervention douane et le diner sans rien a signaler, Cécile accepte l’invitation de l’équipe de tournage pour une soirée en boite à Moscou. A propos de cette boite réputée pour ces « belles femmes », NH joue son rôle de dragueur vis-à-vis de Cécile « la belle femme de la boite ». L’équipe de tournage et Cécile étant logés vers l’aeroport, NH propose de partager le taxi (est ce son truc de dragueur ?). Bien qu’elle ait connaissance d’un début de drague (la belle femme de la boite), Cecile accepte de monter seule avec NH dans ce taxi. Sans doute a-t-il pris cela pour un encouragement car, bien sur, il poursuit la drague. Encore un peu trop rapide et direct, lourdement. Bon Cécile fait clairement comprendre que c’est « non », et tout s’arrête. Mais pas d’info sur la fin du parcours, car, bizarrement, si Cecile se rappelle clairement de « touche les seins et l'entrejambe », elle déclare n’avoir aucun souvenir de la fin de parcours et de sa descente du taxi. Peut-être parce ce qu’il n’y a rien de spécial à retenir : NH a compris lui aussi, et ne tente plus rien de « déplacé ».

 

Ici encore, un drageur d’un soir, qui a pu interpreté une attitude comme un encouragement, et qui tente donc sa chance. Sans rien faire de plus quand il comprend qu’elle ne veut pas.

 

Que d’hommes en assises s’il faut y mettre tous ceux qui ont connu un refus après de tels « malentendus »

 

3) La collaboratrice

 

Ce qu’on lit dans la presse ce matin

 

« L'autre femme interrogée dit avoir travaillé avec Nicolas Hulot en 2001. A l'issue de leur première réunion de travail, il "m'embrasse à pleine bouche", selon ses propos. "C'est forcément de force puisque c'est par surprise". Elle précise que l'ex-animateur n'a pas recommencé. »

 

Ce que j’ai retenu de l’émission.

 

Reunion de travail tout l’après midi en face a face autour d’un large bureau. Rien à signaler. Fin de séance à 18h, la bise pour se dire au revoir, toujours de part et d’autre du grand bureau. Le dragueur NH a-t-il fait le petit mouvement surprise pour que la bise sur la joue arrive … sur la bouche ? La dame n’est pas précise, mais elle déclare que s’embrasser de part et d’autre d’un large bureau n’est pas facile (on le croit facilement) et que c’est donc par force, pas très clair ! Elle confirme qu’après son « non » très clair, NH n’a pas insisté.

 

Donc 3ème exemple du dragueur d’un soir, pressé et rapide. Certes, ici, aucune trace d’un encouragement par la dame, donc le coup du bisou/baiser envers une collaboratrice le premier jour de travail ensemble est déplacé. Mais à nouveau, il y aura beaucoup de monde si les assises doivent accueillir tous ceux (voire celles) qui ont fait la plaisanterie grivoise du bisou/baiser

 

4) Claire Nouvian

 

Ce qu’on lit dans la presse ce matin

 

« Claire Nouvian raconte, elle, avoir été mise en garde, avant le tournage d'un reportage réalisé avec Nicolas Hulot en 2008, afin qu'elle évite de se retrouver seule avec lui. L'animateur n'a pas eu de gestes déplacés pendant le tournage de cet épisode d'Ushuaïa, relate-t-elle. A une autre occasion, "il a quand même essayé de m'embrasser", ajoute-t-elle, évoquant "un dysfonctionnement dans ses rapports aux femmes" »

 

Ce que j’ai retenu de l’émission.

 

La réputation de dragueur de NH était connue de tous, à tel point que certains jugeaient utiles de sensibiliser « les nouvelles » femmes travaillant avec NH. Mais il ne sautait quand même pas systematiquement sur tout ce qui porte jupon puisque Mme Nouvian confirme un travail assez long de tournage ensemble sans aucun geste déplacé. Certes ulterieurement "il a quand même essayé de m'embrasser", sans préciser les circonstances. Y a-t-il eu a ce moment une attitude pouvant être comprise comme un encouragement, l’histoire ne dit pas oui, mais pas non également. Toujours le dragueur qui tente sa chance mais toujours pas de viol.

 

EN CONCLUSION, comme déjà indiqué,

 

l’attitude d’un coureur de jupons, dragueur, parfois un peu lourd, usant sans doute largement de son image et de sa notoriété pour tenter de séduire, d’un homme des aventures d’un soir, collectionnant les femmes,

 

mais clairement dans ces pratiques, rien de répréhensible pouvant conduire devant un juge : dossier vide concernant un VIOL

 

NH devrait remercier « Envoyé spécial » d’avoir aussi bien défendu sa cause.

 

Que certaines femmes n’aiment pas se faire draguer, qu’elles trouvent un peu lourdes, agaçantes, les pratiques de certains, c’est acceptable. Mais est-ce réellement "un dysfonctionnement dans ses rapports aux femmes" quand un homme « tente sa chance » après avoir pris l’attitude d’une femme comme un encouragement ? Voire sans encouragement, sinon, mesdames, que faire ? juste attendre que ce soit vous qui fassiez les premiers pas ? et alors nous pourrons, nous les hommes, crier au scandale pour VIOL   :-)

Ne manquer aucune publication de Baudouin Jayles en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires