Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
Équipe Politizr Le Grand Débat National Service Public 74 coups de téléphone.......incitation pour le "privé" et dépassements d'honoraires (A vomir !)
Gérard Faure
Gérard 60 ans en retraite J'ai perdu 90% de ma confiance envers nos "gouvernements et parlementaires" successifs et autres soi-disant "élites". Citoyen de la terre, du travail, d'origine modeste et fier de l'être. Rêveur emphatique et Utopique  — Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)
Réponse publiée le 29 janvier 2019 à 20h43
1 minute
Aucun commentaire
74 coups de téléphone.......incitation pour le "privé" et dépassements d'honoraires (A vomir !)
 

Un exemple pour une consultation ophtalmologique dans le libéral nécessaire avant une prise en charge en hôpital public au service ophtalmologie du CHU de  Clermont-Ferrand pour ma mère de 87 ans qui a une cataracte et doit avoir une opération ,  j'ai dû passer 74 coups de téléphone pour avoir un rdv sous 3 mois,  sinon c'était largement plus un an de délai.... 

 

Pourquoi déjà,  doit-on passer par une consultation dans le privé pour ensuite avoir une consultation dans le public ? (C'est débile et lamentable, preuve de l'indigence programmée du "public", toutes disciplines confondues) 

 

Pourquoi ces praticiens qui pratiquent souvent les dépassements d'honoraires essaient-ils systématiquement de vous envoyer chez leurs copains des cliniques privées ? (je me doute du "pourquoi" mais ne veux pas être médisant)

 

Bref les"  gouvernants" soutien sans faille de l’actionnariat privé, qui est de leur caste, et qui sont fidèles serviteurs des grandes et célèbres familles banquières qui probablement ont ici aussi de gros intérêts, veulent une médecine qui fait du cash pour "certains".

 

L'hôpital devrait être à 100% gratuit pour tous,  et les dépassements d’honoraires qui sont du racket et du chantage,  strictement interdits par la loi !

Ne manquer aucune publication de Gérard Faure en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires