Les contributions pour ce groupe sont désormais closes: merci pour votre participation!
SERGE FIORENTINI
Médecin Hospitalier naturaliste 53100 Mayenne  — Mayenne (Mayenne)
Réponse publiée le 2 mars 2019 à 12h44
Marchés de dupes
 

La France sera en avance dans le domaine socio-économique lorsque tous ses Citoyens auront compris que leur malheur social provient de 3 piliers du néolibéralisme: 1/Les marchés financiers qui détournent sans vergogne tout l'argent pouvant aller aux investissements,pour enrichir des psychopathes  spéculateurs et cupides; 2/Les foires humanimales,appelées hypocritement "marché de l'emploi",où des maquignons viennent louer votre compétence et/ou votre force de travail pour vous envoyer au rebut ou à l'abbatoir quand vous ne les intéressez plus! 3/ Des banques privées profitant de vos dépôts    pour vous soutirer des frais onéreux,spéculer sur les marchés financiers et  vous octroyer des crédits coûteux gagés sur des encaisses obtenues à des taux dérisoires et majoritairement virtuelles! (un tour de passe-passe très lucratif!)                                                                                                                                    De fait,tout cela relève d'une entreprise organisée et mondialisée,dont les    ressorts sont le mensonge,la manipulation éhontée et la domination sans    partage dont nous faisons les frais..autrement dit une entreprise qui bafoue sans scrupules la dignité,l'autonomie de chacun.e ainsi que la solidarité et  la justice des sociétés,c'est à dire l'éthique de la personne humaine. Et là dessus,les tenants,les chantres et les séïdes de ce système (comme bien des gouvernants et autres politiciens) viennent nous le vanter et nous donner des leçons de morale! Chers Compatriotes, il ne vous reste plus,si vous êtes de bonne volonté,qu'à choisir une autre cadre,mais vraiment éthique!

Ne manquer aucune publication de SERGE FIORENTINI en vous inscrivant. En savoir plus

Inscription Déjà inscrit-e? Identifiez-vous
Inscrivez-vous pour participer au débat.
Voir les commentaires